Le grand cormoran, le corbeau des mers (et des lacs...)

Cet oiseau massif et de taille respectable (jusqu'à 1m60 d'envergure tout de même ! ) est un plongeur hors pair et  son coprs est taillé pour l'exercice ! Jugez plutôt :

2 pattes entièrement palmées, un oeil pourvu d'une membrane spéciale qui lui permet de voir sous l'eau, un cou long et flexible qui le rend hydro-dynamique.

Ce super "oiseau grenouille" est capable de plonger en pleins remous (j'en ai déjà vu pêcher à la sortie du barrage de Champagneux) et jusqu'à une profondeur de 9 mètres pour une durée allant jusqu'à une minute.

La seule petite entorse à ce corps de pêcheur de rêve est son plumage : moyennement étanche, il se doit de sècher entre deux sessions de plongée. On voit alors le grand cormoran posé sur le bord ou au raz de l'eau, les ailes grandes ouvertes et face au soleil...Assez drôle car on dirait une statue !

Ce bel oiseau à l'oeil vert émeraude pêche le poisson jusqu'à une trentaine de centimètres. Mal lui en prend, car son régime a fait de lui un concurrent direct des piscicultures et des pêcheurs. De fait, un plan national permet d'en chasser environ 50 000 par an (pour une population hivernante d'environ 100 000, faites un peu le calcul !)

De nature plutôt grégaire, il n'est pas rare de voir de grands rassemblements hivernaux le long des fleuves ou au bord des lacs...

Alors, à vos jumelles ! L'automne est la période idéale pour l'observer !

buse variable