Bienvenus dans l'Avant Pays Savoyard !

Photos, sons et vidéos pour mettre en valeur le patrimoine naturel de l'Avant Pays Savoyard.

Observations quotidiennes depuis mon camp de base : Champagneux.

N'hésitez pas à me poser vos questions et à naviguer dans les pages !

Bonnes observations !

 

Sébastien

L'envol des petits...

Non loin de mon jardin, un couple de Rougequeue s'est installé.

Couple fidèle à l'année, prolifique en terme de pontes, j'espérais depuis un moment, observer les petites touffes de plumes appendre à voler !

C'est chose faite, en voici le récit.

Déjà, présentons l'espèce : le rougequeue fait partie de la famille des Muscicapidés, ce qui nous en dit plus sur sa vie...Du latin Musca (mouche) et capere (attraper, capturer), en bref, un bon insectivore ! inutile de se plonger dans les dicos, suffit de regarder son bec.

Ci dessous : le mâle. "gueule brulée", queue rousse, monté sur ressort et toujours à l'affût. Peu farouche, il s'approche facilement des jardins, des maisons et des villages.

Madame, plus discrète en couleur mais tout aussi active et rapide. Les deux sexes sont très facilement reconnaissables. De plus, vous ne verrez jamais la femelle se percher sur un piquet en claironnant haut et fort "je suis un rouge queue et je suis ici chez moi!!!" alors que le mâle, si. D'ailleurs, c'est pour cela qu'il chante !

Ce joli petit couple, revenu depuis début Mars de leurs quartiers d'hiver (Sud de la France/Magrheb) a donc pris possession et défendu "becs et pattes"  notre jardin,le protégeant des insectes et nous offrant de belles vrilles en pourchassant les intrus envahisseurs.

Un beau jour du confinement, avant le lever du soleil, alors que je n'avais pas prêté attention à nos tourtereaux depuis quelques jours, des petits cris sur-aigus attirèrent mon attention. Un nid avait été construit dans un tour du mur d'en face...Et io était occupé par des oisillons, à priori affamés !

Quelques semaines plus tard (2 environ),  deux boules de plumes se présentèrent sur le muret du jardin. Comment étaient-ils descendus?? Aucune idée ! vu leur aisance en vol, "se laisser tomber" me paraît plus adapté !

La technique pour apprendre à voler ? rien de plus simple : les parents (qui bientôt se séparent pour élever chacun un petit) se tiennent à distance, un insecte dans le bec...Le petit, affamé, tente de s'approcher pour "béqueter" ! Mais l'adulte (entre le sadique et le parent pétri de bonnes volontés) ne se laisse pas approcher, il se pose quelques centimètres plus loin...Le petit jeu dure quelques jours, puis un beau matin, plus rien : les parents ont fini de nourrir les petits (au bout de 3 semaines) et les petits savent se débrouiller.

Les parents, eux, recommencent une nouvelles nichée...sinon, ça serait trop facile !

Grande marguerite_8.jpg

Balade dans la prairie fleurie

Deux diaporamas...

orchis homme pendu (18).jpg

L'orchis "Homme pendu

Discrète orchidée

pouillot_véloce_3.jpg

Le Pouillot Véloce

Petit et invisible

Sébastien DURLIN

Guide naturaliste indépendant

S    E    V    E

buse variable
  • Facebook Social Icon

S.E.V.E
Sébastien DURLIN

73240 GRESIN

06.21.79.49.79

saintmaurice.nature@laposte.net

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now